Michel Portal New Quintet


VENDREDI 5 JUILLET

 21h00 – Scène des Platanes

Michel Portal > clarinette, saxophone // Nils Wogram > trombone // Bojan Z > piano, Fender Rhodes // Bruno Chevillon > contrebasse // Lander Gyselinck > batterie


Michel Portal New Quintet Charlie Jazz Festival 2019

Michel Portal © Jean Marc Lubrano

Depuis un demi-siècle, Michel Portal parcourt, en braconnier, les chemins de traverse de la musique. Dans la veine aventurière de son célèbre « Unit » en perpétuel renouvellement, il rassemble aujourd’hui un quintet international jubilatoire.

Singulier, atypique, musicien avant tout, mais échappant à toutes les classifications, Michel Portal est une extraordinaire personnalité, aussi remarquable dans le répertoire classique (Mozart, Schumann, Brahms, Berg…) que dans la création contemporaine dont il est un partenaire privilégié (Boulez, Stockausen, Berio, Kagel, Globokar…).

Cet instrumentiste follement virtuose est un empêcheur de tourner en rond, un activiste de l’échange avec toutes les personnalités musicales possibles, sans cesse en train de chercher la rencontre qui le conduira en dehors des sentiers battus, en cassant toutes les formules et les clichés établis.

Cette année, c’est une création, une nouvelle rencontre, inédite, où en s’appuyant sur deux fameux compagnons de route, Boyan Z et Bruno Chevillon, il invite l’un des plus grands trombonistes actuels l’allemand, Nils Wogram et la révélation de la scène européenne actuelle, le jeune belge Lander Gyselinck.


citation presse Charlie Jazz Festival
Michel Portal qui est d’abord un musicien classique, qui vous chante Brahms au petit-déjeuner, vous parle de Jelly Roll Morton, de la sensation que fait une note bleue quand elle s’assombrit. «J’ai toujours dit que je ne voulais pas jouer comme Charlie Parker ou Coleman Hawkins. C’est ridicule. Je n’en suis pas capable. Pour être futuriste, il faut avoir une liberté incroyable.» Arnaud Robert, Le Temps


© Michel Portal New Quintet